Le temps se fige
Between nature and history

DANEMARK | Un grand week-end haut en couleur à Copenhague

Dimanche 29 octobre 2017 | Europe, Danemark

Quartier Nyhavn

Dans notre travel list, on trouve beaucoup de destinations et faire le tour des capitales européennes en fait partie. On avoue que Copenhague n’était pas une des premières de la liste mais l’occasion s’est présentée plus rapidement que prévu. Un ami y habitant depuis bientôt presqu’un an, on a choisi d’aller lui rendre visite sur un gros week-end et donc d’en profiter pour visiter la capitale danoise.

Dans tous les cas, cette ville nous intriguait car on entend tellement de bien à son sujet. Première chose, Copenhague, qui est pourtant la plus grande agglomération de Scandinavie, n'a pas les airs d'une grosse capitale mais est, un peu comme Amsterdam, une capitale à taille humaine où il fait bon vivre. De quoi accéder ainsi tranquillement et facilement aux principaux sites de la ville. Ici, la décontraction fait d'ailleurs partie de la hygge (prononcé hou-gueu), ce fameux art de vivre à la danoise, réputé pour être exceptionnel et qui arrive petit à petit dans l’Hexagone. Ce n'est pas pour rien que le Danemark fut élu en 2016 comme le pays le plus heureux du monde par la Word Happiness Report. Ça donne envie d'aller voir ça de notre propres yeux ! Autre petite ressemblance avec la capitale néerlandaise, il y a des vélos absolument partout. Copenhague est une championne en ce qui concerne l'écologie. Souhaitant atteindre une neutralité carbone d'ici 2025, elle prône le développement des cleantechs et développe les transports en commun et l'usage de la bicyclette. En ce qui nous concerne, on préférera nos pieds comme moyen de locomotion pour profiter au maximum de chaque détail que nos yeux auront la chance de croiser.  Enfin, le design danois fait parler de lui. Copenhague sait très bien allier tradition et modernité, de quoi en prendre plein la vue.

Je crois qu'on va adorer cette ville !

Cependant, il y a un petit hic... Le niveau de vie y est très élevé faisant de Copenhague l’une des villes les plus chères d’Europe. On a de la chance d'être hébergé directement chez notre ami et on compte sur lui pour nous indiquer des bons plans. Bien sûr, on vous les partage ici ;) Au final, vous verrez qu'on s'en n'est pas si mal tirés.

 

PETITES CHOSES À SAVOIR AVANT LE DÉPART

La langue :
Ils parlent danois et, ça va de soi, ils lisent et écrivent danois. Leur alphabet est le même que le nôtre à quelques exceptions près puisqu'ils y ont ajouté 3 lettres : å,æ et ø. Le danois est vraiment incompréhensible pour un français lambda comme nous malgré le fait qu'on peut parfois croire entendre des sonorités françaises ou anglaises. Autant on ne parle pas italien mais on peut arriver à le lire et à comprendre quelques mots, autant là non. Cela dit, ils parlent très bien anglais. En fait, ils parlent anglais comme ils parlent danois, c'est comme une seconde langue maternelle pour eux. Sauvés !

La monnaie :
Le Danemark est bien en Europe et fait bien partie de l'union européenne mais ne fait pas partie de la zone euro. Là-bas, c'est la couronne danoise (krone).
Au moment où nous y étions, le change était de
1dkk = 0,13€.

L'électricité :
Pas besoin
d'adaptateur particulier. Le courant est de 220V et les prises sont aux normes européennes.

Le décalage horaire :
Aucun.
On vous raconte notre visite de Copenhague (København)
jour après jour, heure après heure

Vendredi

On prévoit d’être à l’aéroport 1h30 avant le vol, 20 minutes de navette depuis le parking de l'aéroport et 40 minutes de route pour arriver au parking depuis chez nous. Le vol est à 7h, petit calcul… il faut qu'on parte de la maison à 4h30.

 

4h, le réveil sonne, ça pique un peu. On traverse Toulouse sans croiser un chat. Tellement bizarre d'être tout seuls sur les routes et plus particulièrement sur le périph qu'on connaît généralement bondé aux heures de pointe, on dirait que le temps s'est arrêté.

6h30, on embarque. 7h, on décolle. La vue sur Toulouse de nuit est superbe. Je (Clémence) ne lâcherai pas le hublot tant qu'on ne sera pas au-dessus des nuages. Pendant que Vincent fait des mots croisés en écoutant de la musique, je sors la tablette et continue la rédaction de l'article sur notre road-trip dans la région des Grands Lacs en Italie. 9h, atterrissage à Bruxelles. Pas le temps de se poser que l'embarquement de notre prochain vol commence, il est 9h30. 10h, on décolle.

11h, on atterrit à Copenhague.

Copenhague, nous voilà !

12h, grâce aux indications de notre ami, après métro et train S-tog (sorte de RER), on arrive chez lui dans la proche banlieue de Copenhague, tout proche de la station Jægersborg. On grignote deux trois biscuits (car oui on n'avait pas mangé un morceau depuis 4h du mat) et hop, on reprend le train S pour nous rendre au centre-ville et plus exactement au Café Norden pour remplir nos estomacs. On s'arrête à la station rreport, un peu la station toulousaine Jean Jaurès de Copenhague et on descend l'avenue Købmagergade.

En chemin, on passe devant Rundetårn (Tour ronde). Cette tour de 35m de haut fut construite en 1642 pour servir d’observatoire par les astronomes de l'université. La vue depuis son sommet est apparemment bien sympa mais sous conseil de notre ami la vue depuis Tårnet (voir plus bas) l'est tout autant si ce n'est plus et, contrairement à celle-ci, monter à son sommet est gratuit (comptez 25dkk soit 3,35€).

13h, pause déjeuner

On s'arrête donc déjeuner au Café Norden, une véritable institution. On y a mangé un de nos meilleurs repas danois : une salade de saison avec légumes rôtis, noisettes et amandes et un trio de mini-burgers. Attention, les plats sont très copieux. Si on avait su, on aurait pris qu'un seul plat à partager et on aurait complété avec un dessert à partager également. En tout cas, vous pouvez y aller les yeux fermés, c'est délicieux. Et petit bonus, depuis le premier étage,  on trouve des tables donnant vue sur la jolie Højbro Plads.

Salade et assiette de trois mini-burgers, Café Norden
Place Højbro vue du Café Norden

 

Après avoir un peu (beaucoup) mieux rempli nos estomacs, notre visite de la ville peut enfin commencer ! Direction le quartier de Slotsholmen, entouré de canaux, c'est le coeur historique de Copenhague. On y trouve effectivement beaucoup de musées et sites historiques comme le château royal. C'est d'ailleurs par là qu'on a commencé notre visite de la capitale danoise.

14h45, Christiansborg Slot (château de Christiansborg)

Aujourd'hui résidence du Premier ministre, du parlement danois et de la Cour suprême, le château de Christiansborg construit en 1745 fut longtemps le lieu de couronnement des monarques. Au centre de sa cour d'honneur, on trouve une statue équestre de Christian IX, premier roi de la dynastie de Glücksbourg, aussi appelé "beau-père de l'Europe" car presque tous ses enfants sont devenus roi ou reine d'un pays européen.

On peut visiter différentes parties du château : les salons de réception royaux (Kongelige Repræsentationslokaler), la cuisine royale (Kongelige Festkøkken), les écuries (Kongelige Stalde) et les ruines (Ruinerne). On a choisi de ne faire que les salons de réception royaux. Chaussons bleus obligatoires aux pieds, on se met alors à lustrer les magnifiques parquets des  différentes pièces d'apparat. La bibliothèque de la reine et la grande salle des Chevaliers sont celles qui nous ont le plus marqué (j'adore les vieux bouquins... ils sont tellement plus beaux que ceux qu'on trouve aujourd'hui dans le commerce et j'aime cette odeur vieillotte qu'ils ont quand on les ouvre).

Dans la grande salle, on y voit des tapisseries aux dessins et aux couleurs très modernes, assez inédit dans ce genre de lieu. C'est en fait une série de tapisseries qui fut offerte à la reine en 1990.
Christiansborg Slot
Statue équestre de Christian IX devant le Christiansborg Slot
Salle des Chevaliers du Christiansborg Slot
Clémence dans la bibliothèque de la reine, Christiansborg slot Patio du Christiansborg slot
Façade du Christiansborg slot
Christiansborg Slot
OUVERTURE : tous les jours sauf le lundi d'octobre à avril
HORAIRES : 10h (9h pour les salons) - 17h pour les salons, la cuisine royale et les ruines
TARIF : 90dkk (12€) par personne pour les salons de réception seuls, 50dkk pour les ruines, les écuries ou la cuisine royale, 150dkk pour les salons, les ruines et les écuries

16h, Tårnet (Tour)

Comme on le disait, on a préféré monter au sommet de Tårnet, partie intégrante de Christiansborg Slot. Avec ses 106m, c'est la plus haute tour de la ville. Après avoir un peu patienté en bas (seulement 40 personnes peuvent être en même temps en haut), passé nos sacs aux rayons X (la sécurité y est aussi stricte que dans un aéroport), pris les deux ascenseurs et monté quelques marches, on arrive à son sommet où on a une vue à 360° sur la ville, top !

Vue sur Copenhague depuis Tarnet

Tårnet
Il peut y avoir un peu d'attente car seulement 40 personnes max sont acceptées. On a attendu environ 15min.
OUVERTURE : tous les jours sauf lundi
HORAIRES: de 11h à 21h
TARIF : gratuit

17h, Slotsholmen

Avant de retrouver notre ami à 17h30 à notre point de rendez-vous, on s'aventure dans les rues et ruelles du quartier Slotsholmen. Copenhague commence alors à nous livrer ses petits trésors qu'on aime particulièrement : ses rues pavées longées de maisons aux couleurs pastel, aux couleurs vives, en briquettes rouges et de taille complètement différentes. Quel charme !

Maisons colorées du quartier Slotsholmen
Maison en brique rouge et place en pavés du quartier Slotsholmen
Façade orange du quartier Slotsholmen Clémence passe devant une maison à la façade en briques rouges et en lierre rouge, quartier Slotsholmen

17h30, Nyhavn

Et oui, impossible de ne pas se rendre ici. On pourrait penser que c'est plutôt la fameuse statue de la Petite Sirène qui n'est pas à rater mais non la carte postale danoise est là : ce canal du XVIIe est bordé par de très jolies maisons couleur pastel et rempli de jolis bateaux. Un vrai plaisir pour les yeux !

Le lieu est bondé de touristes mais aussi de danois qui viennent prendre un verre entre collègues ou amis à l'une des terrasses ou assis au bord du canal à refaire le monde. On y était vers 17h30-18h, véritable heure de pointe pour les cafés et restaurants puisque les danois sortent du boulot vers 17h30. D'ailleurs, c'est à ce moment-là qu'on retrouve notre ami qui sort justement de son travail. Du coup, on se met au rythme danois en s'accordant un petit moment autour d'un verre au café Cap Horn pour rattraper un petit peu le temps.

THE place to go pour prendre THE photo
Clémence devant le canal et les façads colorées du quartier Nyhavn
Maisons aux couleurs pastel du quartier Nyhavn

19h, Papirøen

Le soir, on se dirige vers le quartier de Christianhavn, également appelé la petite Amsterdam pour ses nombreux canaux, et à seulement quelques pas de Nyhavn, pour manger à Papirøen. Cette ancienne usine dédiée au stockage du papier est située dans le port de Copenhague. Elle a été reconvertie en immense food court branché. DJ, barbecues, chaises longues et dizaines de stands de cuisine de rue en tout genre sont là pour donner le ton : ambiance décontractée. Et à Copenhague, on ne rigole pas avec la nourriture, ce n'est donc pas de la bouffe de rue de mauvaise qualité, bien au contraire : ici, la nourriture suit des critères de qualité et de durabilité. En plus d'avoir super bien mangé, on a vraiment adoré l'endroit ! Rien de plus cool que de finir la journée entre potes assis dans une chaise longue avec un excellent burger dans les mains à écouter de la musique au bord du canal, à regarder les bateaux passer et à refaire le monde avec des si.

L'endroit où manger de la très bonne street food !
On a le sentiment que ce n'est pas un concept qu'on retrouve chez nous, si ? Vous connaissez un endroit un peu comme ça ? Ou c'est juste nous qui ne sortons pas assez ? :D

Coucher de soleil sur le port de Copenhague depuis Papiroen

 

20h, on rentre, on est crevés.

Samedi

8h, le réveil sonne pour ne pas perdre notre journée, surtout qu'à cette période de l'année, le soleil se couche plus tôt qu'en France. Il faut compter qu'à 19h il fait nuit.

On avait prévu de s'écarter un peu de la ville pour une demi-journée, histoire de découvrir un peu plus que la capitale et de sortir du tumulte de la ville (même si Copenhague est loin d'être une ville agitée). Au programme, une petite excursion nature pour aller respirer l'air pur et nordique. C'est quelque chose qu'on aime bien faire en général, ça fait aussi du bien de faire un city trip autrement. On ne l'a pas regretté ! En fait, la seule chose qu'on a regretté c'est d'avoir oublié de prendre notre objectif 70-200 pour bien pouvoir zoomer… On en a tiré une bonne leçon : ça ne devrait plus se reproduire.

9h, Dyrehaven

Nous voilà arrivés en bordure du village de Klampenborg à seulement 7km au nord de Copenhague dans un magnifique bois loin des lumières de la ville et du bruit de la circulation.

Un véritable havre de paix naturel !

Dyrehaven qui signifie littéralement Parc aux Cerfs est une ancienne réserve de chasse de 12km2.

Elle fut créée sous le règne de Frederik III en 1669 et est inscrite depuis 2015 au patrimoine mondial de l’Unesco.

C'est vraiment l'endroit idéal pour faire une promenade paisible dans un cadre magnifique. On y trouve une forêt luxuriante, de petits lacs, de belles clairières et surtout, oui le truc le plus génial, de nombreux cervidés (d'où le besoin du zoom). Impossible de ne pas voir biches, daims ou cerfs en liberté surtout à ce moment de l'année : fin septembre - début octobre, c'est la saison du brame. Assez puissant comme cri...

Biche dans le parc Dyrehaven
Biches et cerf qui brame, Dyrehaven
Clémence se promène dans Dyrehaven Feuilles vertes au soleil, Dyrehaven
Comme on disait, c'était une ancienne réserve de chasse, chasse qui se faisait avec des chiens. On trouve donc un système de sentiers en forme d'étoiles facilitant ainsi le suivi des chiens et le pavillon de chasse du roi au centre du parc, l’Hermitage. Personnellement, on conseille de s'éloigner des grandes allées qui mènent directement au pavillon et de plutôt emprunter les petits sentiers, plus calmes, plus proches de la nature et donnant plus d'occasions de croiser nos amis les bêtes.
Dyrehaven
OUVERTURE / HORAIRES : tout le temps
TARIF : gratuit

Comment accéder à Dyrehaven ?
Deux possibilités : en train S-Tog C jusqu'à la station Klampenborg ou avec le bus 1395 jusqu'à l'arrêt Klampenborg.

 

On reprend ensuite le train S-tog pour revenir vers le centre-ville et continuer le programme de la journée à savoir arpenter les rues des quartiers du nord-est de Copenhague. Le premier visé est celui d'Amalienborg. On descend donc à la station de Østerport et suivons l'avenue Grønningen pour manger au Café Petersborg, un des plus vieux restos de la ville, car oui il commence à faire faim. On y sert une cuisine typiquement danoise dont le smørrebrød, une tartine beurrée sur laquelle les danois ont l'habitude d'ajouter une montagne de trucs et auquel il fallait qu'on s'essaye. Finalement, rien d'exceptionnel dans l'assiette mais des produits frais et de bonne qualité. On ressort quand même en étant sur notre faim, bonne excuse pour faire une pause sucrée dans l'après-midi. ;)

14h, Amalienborg

Une fois le ventre (à moitié) rempli, direction Amalienborg Plads (place Amalienborg). Cette place circulaire est entourée  de 4 palais identiques datant du XVIIIe s. Suite à l'incendie du palais de Christiansborg en 1794, ils devinrent résidence royale. C'est toujours le cas aujourd'hui à l'exception qu'une partie fut reconvertie en musée. C'est aussi sur cette place qu'on peut y voir quelques membres de la garde royale, un peu comme à Buckingam Palace sauf qu'ici ils portent un uniforme bleu et une toque noire en poil d'ours.

Pour les intéressés, la relève a lieu à 11h27 si la reine est là, à 11h30 si un autre membre de la famille royale est là ou à 12h s'il n'y a personne.
Château sur la place Amalienborg Garde royale devant un château Amalienborg

 

De la place, on aperçoit Marmoriken (église de marbre) avec sa haute coupole de 46m. Cette église, commencée en 1749 et terminée en 1894, vaut le coup d'oeil si on est dans le coin.

Marmoriken
On peut grimper à son sommet à 13h (et 15h en été) pour 35dkk (4,70€). Nous y sommes arrivés trop tard pour pouvoir le faire.
OUVERTURE : tous les jours
HORAIRES : de 10h à 17h du lundi au jeudi et samedi, de 12h à 17h le vendredi et le dimanche
TARIF : gratuit

 

14h30, on passe devant la boulangerie-pâtisserie Reinh van Hauen où les petits gâteaux nous tendent les bras. On décide de s'y arrêter quelques minutes pour y faire une petite pause sucrée. Miam !

15h, Rosenborg Slot et Have (château et jardins de Rosenborg)

On remonte vers Rosenborg Slot et Have. Ce château de style renaissance entouré de douves date du début du XVIIe siècle et a un air très médiéval. On se croirait presque dans un conte de fées avec princesses et chevaliers, surtout qu'il renferme plusieurs salles aux trésors avec couronnes et bijoux de grande (que dis-je, énorme !) valeur. On n'a pas pris le temps d'y rentrer car apparemment moins impressionnant que le Christiansborg Slot. En revanche, on s'est volontiers baladé dans ses jardins très joliment entretenus et qui ont des petits airs de jardin des Tuileries avec leurs grandes allées.

Rosenborg Slot et ses douves
Façade en briques rouges, Rosenborg Slot Rosenborg Slot

15h30, Botanisk Have (Jardin botanique)

On entre dans le jardin botanique par le patio du musée géologique où on croise une demi-météorite de plusieurs tonnes. Plutôt impressionnant.

Le jardin est peuplé, en plus de quelques écureuils roux, de milliers d'espèces poussant essentiellement dans le nord de l’Europe (évidemment ;). Le plus impressionnant est d'entrer dans la jolie serre en fer forgé blanc de 5m de haut et abritant, elle, une vraie jungle. On y croise même quelques plantes carnivores. On avoue, on a regardé dans leurs gosiers pour voir ce qu'elles avaient attrapé ; on y a vu quelques fourmis.

Serre blanche de Botanisk Have
Fleurs blanches dans le Botanisk Have Ecureuil roux du Botanisk Have
Botanisk Have
OUVERTURE : tous les jours sauf le lundi
HORAIRES : de 8h30 à 16h, de 10h à 15h pour la serre tropicale
TARIF : Gratuit

16h20, Krusemyntegade

Entre le jardin botanique et le quartier de Nyboder vers lequel nous nous dirigieons, il y a la petite rue pavée de Krusemyntegade, toute jolie avec ses maisons de ville colorées. A ne pas rater si on est à côté.

Façade grise avec roses rouges grimpantes dans la rue Krusemyntegade
Maisons colorées de la rue Krusemyntegade Maisons colorées de la rue Krusemyntegade

16h30, Nyboder

Dans le film The Danish Girl de Tom Hooper sorti en 2015, on peut y voir l'un des quartiers les plus étonnants de Copenhague lorsque Lili Elbe apparaît marchant devant des façades complétement oranges pour retrouver son amant. Pour ceux qui ne connaissent pas le film, je le conseille vivement. C'est une histoire d'une vie pas comme les autres retracée de façon très poétique.

Parenthèses à part, nous y étions puisque ce quartier se situe en fait à quelques pas au nord de Amalienborg et tout près du jardin botanique. Il fut construit sous le règne de Christian IV, au XVIIe s, pour accueillir les marins de la Royal Danish Navy et leurs familles. Tous les logements sont identiques : façades oranges, toits rouges et portes vertes. Ce quartier se démarque du reste de Copenhague justement à cause de sa couleur si chaude. Malgré le stationnement de voitures, il reste très photogénique !

Into The Danish Girl neighborhood !
Maisons oranges du quartier Nuyboder avec lumière du soir
Symétrie d'un paté de maisons oranges du quartier Nyboder
Maison avec façade orange, porte verte et volets rouges, quartier Nyboder Clémence passe devant les maisons oranges du quartier Nyboder

17h, Kastellet

À quelques mètres du quartier de Nyboder, il y a celui de Kastellet qui a d'ailleurs de quoi concurrencer son voisin. Cette citadelle en étoile quelque peu éloignée de la ville et entourée de canaux renferme des casernes de militaires toutes identiques : façades rouges et volets blancs. En bonus, le parc qui l'entoure est agréable et, en plus, il y a un moulin (pour la petite info, il était utilisé pour faire du pain). Ça donne un petit air de Hollande, non ?

Quartier rouge de Kastellet
Maison avec façade rouge et porte blanche du quartier Kastellet Quartier rouge de Kastellet
Pieds de Clémence devant le moulin de Kastellet
Clémence se promène dans le parc de Kastellet Les feuilles prennent les couleurs d'automne dans le parc du Kastellet

Ensuite, direction la fameuse statue de La petite sirène (den Lille Havfrue) qui est un peu plus haut, ou pas. Non sans rire, on ne l'a pas vue. Tout le monde nous a dit que ce n'était pas extraordinaire et donc nous n’avons pas pris la peine d'être déçus.

18h, Place Gråbrødretorv

On reprend le métro pour maintenant aller se balader dans le quartier latin qu'on avait rapidement traversé la veille en allant au Christiansborg slot. C'est un quartier très vivant, rempli de restaurants, cafés et magasins. La place Gråbrødretorv, toute mignonne avec ses pavés, son gros platane et ses anciennes maisons colorées de rose, de rouge ou de pourpre, en est un véritable témoin.

Maisons colorées de la Place Gråbrødretorv

 

Avec une petite vingtaine de kilomètres dans les pattes, on décide de se poser autour d'une boisson chaude dans le cosy Paludan Bog & Café. Telle une grande bibliothèque, les murs sont tapissés d'étagères remplies de livres et l'ambiance est à la détente et au calme. Un moment qui fait du bien après cette longue journée.

Enfin, on reste dans le quartier pour aller manger italien au Ristorante Italiano. Ce n'est pas donné mais tout y est pour nous ramener en Italie, pays qu'on venait justement de quitter 2 semaines auparavant : on vous accueille dans la langue de Dante, on vous place sur une table aux allures romantiques avec rose rouge et bougies (assez drôle quand on y va entre amis) et des musiciens sont là pour chanter Bella Note.

Dimanche

8h, réveil. Au programme, arpenter les rues du quartier nord-ouest de Copenhague : Nørrebro. Pas de chance pour nous, la pluie est prévue pour toute la journée. On fera avec. Comme dit notre ami, au moins on aura goûté au vrai temps danois.

9h, une fois n'est pas coutume, nous nous arrêtons à la station de Nørreport mais cette fois-ci, nous prenons la direction de Vendersgade pour passer sur Israels Plads et traverser Ørsteds Parken, un mignon poumon vert de la capitale.

Clémence passe le pont du Ørsteds Parken

 

10h, après avoir traversé les lacs Søerne qui délimitent d'une certaine façon le nord de la ville, nous voilà dans cet ancien quartier ouvrier aujourd'hui très en vogue : Nørrebro. Seulement, nous souhaitons monter encore plus au nord dans le quartier pour atteindre Jægersborggade, une rue apparemment très animée. Cela va nous donner l'occasion de traverser un lieu beaucoup moins animé justement.

10h30, Assistens Kirkegård

Nous sommes effectivement amenés à traverser Assistens Kirkegård, le cimetière de Copenhague. On pourrait croire que cette promenade au milieu des tombes soit plutôt morbide mais pas tant que ça en réalité. À notre plus grande surprise, c'est un endroit très vert où écureuils roux, vieux arbres touffus et joggeurs du dimanche cohabitent paisiblement. Avec les couleurs d'automne en plus, cette balade s'est avérée plutôt sympathique.

Croix noire devant un mur de lierre rouge, Assistens Kirkegård Assistens Kirkegård
Clémence se balade dans la grande allée de Assistens Kirkegård

11h40, Jægersborggade

Nous y voilà dans cette rue longue de 200m très à la mode où restos healthy, boutiques de créateurs branchés et immeubles en petites briques nous font presque croire qu'on est à Brooklyn. On adore !

Un petit air de NY
Façades de la rue Jægersborggade Maison rosée de la rue Jægersborggade
Rue pavée de Jægersborggade
Vélo bleu à la selle en cuire Vélos devant façade bleue de la rue Jægersborggade

12h, pause déjeuner

On profite d'être ici pour aller déjeuner chez Grød (Porridge) dont on en a lu que du bien. Adeptes du healthy, c'est évidemment à Copenhague qu'on trouve ce mini-resto spécialisé dans cette bouillie, plus élégamment appelée porridge, déclinée en différentes versions salées ou sucrées. Et punaise, c'est trop bon ! Que ce soit agrémenté de noix, de cacahuètes, de citronnelle, de fruits frais ou de compote maison, on voudrait goûter à tous ces bols parfumés !

Mais c'est qui nous reste encore du temps ! Et si on prenait la direction de Christiana, ce quartier bien à part de Copenhague ? On prend le métro à la station Forum et on s'arrête à la station Christianshavn, deux stations plus loin.

13h30, Christiana

Christiana, c'est une ville dans la ville et plus précisément un quartier alternatif dans le quartier de Christianshavn. Cette ancienne caserne s'est vue abandonnée en 1971 par l'armée et prise d'assaut par les hippies guidés par des idéaux Peace & Love. Aujourd'hui, malgré qu'il soit énormément controversé, elle se revendique “ville libre” et fonctionne d'ailleurs comme une communauté autogérée où la vente de drogue douce est un gros business.

Pas grand chose à voir si ce n'est du street art plutôt sympa et un marché de cannabis de plein air vraiment insolite pour le coup. L'endroit semble, sinon, toujours en chantier et quelque peu en mode jungle. On y va plus pour découvrir une ambiance, une atmosphère, un terrain de jeu où il n'y a pas vraiment de règle. En fait, il y en a trois : « have fun, don’t run, no photos », d'où le fait que vous ne verrez personne sur nos photos. Aussi, pas d'inquiétude à avoir. On tient à le dire car on peut se dire qu'aller dans un quartier où la drogue est un gros business peut être dangereux mais ici, pas du tout, les gens sont vraiment Peace & Love justement.

Un bout de Copenhague qui marque les esprits
Street-art à l'entrée de Christiana
Règles du quartier de Christiana
Porte street-art en travaux dans le quartier Christiana
Street-art aux couleurs violettes du quartier Christiana Street-art du quartier Christiana Street-art du quartier Christiana
Street-art du quartier Christiana

14h30, Nyhavn

La pendule tourne et il va bientôt falloir qu'on pense à retourner chez notre ami pour récupérer nos valises et se diriger vers l'aéroport où notre vol est programmé à 18h. Mais avant, un dernier arrêt à Nyhavn pour quelques photos de ce quartier de carte postale avec un véritable temps danois.

Façades colorées par temps gris du quartier Nyhavn Canal, bateau et façades colorées par temps gris du quartier Nyhavn
Passage piéton avec vélos du quartier Nyhavn

16h30, à l'aéroport

Nous avons passé la douane et attendons à notre porte d'embarquement que notre avion arrive pour nous ramener dans notre chère ville rose. De quoi prendre le temps de faire un petit bilan sur cette escapade danoise.

Bon ben, je crois (du moins j'espère) que ça se comprend à la lecture de cet article : on a adoré cette ville ! Copenhague, c'est une ville où l'on se balade dans de jolies rues aux façades colorées, on mange du porridge et des fruits frais le matin, on décore sa maison de jolies bougies au design scandinave, on pense à notre belle planète et surtout on vit l'instant présent ! Alors oui, la vie est chère mais en y réfléchissant on s'est beaucoup baladé dans les différents quartiers et ça c'est gratuit et les restaurants ne nous ont pas coûté si cher. Si c'était à refaire, on choisirait de rester un jour de plus pour aller voir un coin autour de Copenhague, quitte à faire 1h de train par exemple, ou peut-être simplement louer un vélo pour arpenter d'autres endroits de la capitale.

Bref, on est tombé amoureux de Copenhague.    <3
Quelle est la meilleure période pour se rendre à Copenhague ?
La meilleure période serait de mai à septembre. L'hiver n'est pas très froid (rarement moins de -5°C) grâce à la mer qui l'entoure mais il peut faire moche et les jours sont courts. En ce qui nous concerne, nous y étions en fin septembre. Nous avons eu soleil avec quelques nuages les deux premiers jours et pluie le dernier jour. Niveau température, nous avons eu entre 13° et 18°, un manteau mi-saison et un parapluie font alors très bien l'affaire.
Petit conseil : ne vous fiez pas à la météo que vous pouvez voir la semaine avant votre départ, elle change tous les jours.
Comment fonctionnent les transports en commun à Copenhague ?
Il y a plusieurs façons de se déplacer en transports en commun à Copenhague :
> Le bus : il fonctionne entre 5h (6h le dimanche) et 0h30.
> Le S-tog : c'est le RER danois. Il a les mêmes horaires que le bus, comprend 7 lignes et a une fréquence entre 10 et 20min.
> Le métro : il y a deux lignes, M1 et M2 qui fonctionnent 24h/24 et qui passent très régulièrement (entre 2 et 20min)
Ces 3 types de transports en commun fonctionnent ensemble. On peut donc passer du bus au train ou du train au métro avec un même ticket pour faire des correspondances.
Copenhague est classé en 9 zones. Le prix du ticket de déplacement se fait selon le nombre de zones traversées : 24dkk (3,20€) pour 2 zones, 38dkk (5€) pour 3 zones, 60dkk (8€) pour 5 zones, 108dkk (14,50€) pour toute zone.
Il exite aussi des Pass. Le Pass 24h toutes zones confondues est à 130dkk (17€). Les Pass 24h et 72h restreints aux zones 1 à 4 sont à 80dkk (11€) et 200dkk (26€) respectivement.
Petit conseil : ne jouez pas à ne pas prendre de titre de transport. Les danois ne rigolent pas avec ça. Il y a beaucoup de contrôleurs. En ce qui nous concerne, on s'est fait contrôlé deux fois. 
Comment rejoindre le centre-ville depuis l'aéroport ?
Depuis l'aéroport, il vous faudra un ticket 3 zones pour aller en centre-ville.
Après les douanes et les carrousels à bagages, il faut suivre les panneaux qui indiquent les transports en commun. Au bout d'un moment, il y a un escalator qui monte pour aller au métro. Un peu avant cet escalator. il y a des machines rouges pour acheter des tickets de transport. La machine vous demandera le nom de votre destination. Une personne est là pour répondre aux questions des voyageurs si besoin. Si vous prenez le métro, sachez que l'aéroport est le terminus donc tous les métros partent dans le bon sens ;) 
Comment se rendre à Copenhague ?
> Il est possible de se rendre à Copenhague en train depuis Paris, Bruxelles ou la Suisse avec potentiellement des correspondances en Allemagne.
> Le meilleur moyen reste sûrement l'avion.
Pour nous, ce ne fut pas facile de trouver un vol à un prix “abordable” et sans que l’escale ne soit trop longue, car oui, depuis Toulouse, pas de vol direct vers Copenhague. On ne voulait pas y mettre des mille et des cent (les vols qu'on voyait au début étaient aux alentours des 300-400€ par personne aller-retour !) et on ne voulait pas non plus passer un temps fou coincés dans un aéroport en attendant notre prochain vol (le temps d’escale était entre 4h et 11h). Après plusieurs jours de recherche, on trouve un vol Brussels Airline aller-retour pour 200€ par personne en fin septembre et avec une petite escale à Bruxelles d’1h aussi bien sur l’aller que sur le retour. Oui, on sait, 200€ ce n’est pas donné non plus vous nous direz mais c’est vraiment le moins cher qu’on ait trouvé sur un gros week-end et plusieurs personnes nous ont dit avoir dépensé bien plus… Bref, nous avions pris ça et nous étions alors tout impatient d’y être :)
Le mieux est sûrement d'utiliser l'application Skyscanner ou Kayak pour comparer.
Où manger à Copenhague ?
Pour info, dans les restaurants, les danois ont l'habitude de commander de l'eau en bouteille et celle-ci est assez chère. Si vous demandez de l'eau du robinet (tap water en anglais), il est possible que celle-ci soit payante aussi, cela dépend des restaurants. Un verre d'eau peut vous être offert si vous avez pris une autre boisson à côté . Si ce n'est pas le cas et que vous ne souhaitez pas payer une bouteille d'eau, il est préférable de demander d'abord si la carafe d'eau est payante. On s'est fait avoir une fois avec une carafe d'eau à 2,50€… Dans le cas où la carafe d'eau était payante, on n'en prenait alors pas et se contentait de nos bouteilles d'eau préalablement remplies avec de l'eau du robinet. Il n'y a pas de petites économies.

> Papirøen, dans le quartier de Christianhavn
TARIF :  deux burgers
servis avec frites de patates douces pour 115dkk chacun, soit 230dkk les deux = 31€

> Café Norden, dans le quartier latin
TARIF :  3 mini-burgers à 195dkk (26€) et une salade de saison à 180dkk (24€) = 50€

> Ristorante Italiano, dans le quartier latin
TARIF : une pizza à 149dkk (20€) et un plat de spaghettis avec fruits de mer à 189dkk (25€) = 45€

> Café Petersborg, dans le quartier Amalienborg
TARIF : deux smørrebrød pour 145dkk = 19,50€

> Grød, dans le quartier Nørrebro
TARIF : un porridge salé à 85dkk (11,50€), un risotto à 80dkk (11€), un porridge sucré à 40dkk (5,50€), un chocolat chaud à 35dkk (4,70€) et un jus de fruit à 55dkk (7,40€) = 40,10€
Où faire une pause sucrée à Copenhague ?
> Reinh van Hauen, dans le quartier Amalienborg
TARIF : deux pâtisseries pour 48,50dkk = 6,50€
Où boire un verre à Copenhague ?
> Cap Horn, dans le quartier Nyhavn
TARIF : 40dkk (5,30€) pour un chocolat chaud et 50dkk (6,70€) pour une bière = 12€
Où dormir à Copenhague ?
Alors oui, on ne va pas vraiment pouvoir vous indiquer d'adresse spécifique puisqu'on était logés chez notre ami. Cela dit, avant de savoir qu'on allait être hébergé chez lui, on avait regardé quelques logements Airbnb. Pour 60€ la nuit, on pouvait avoir un logement à 30min du centre de Copenhague en train S-tog.
Quel budget pour deux pour un grand week-end à Copenhague ?
- Vols : 200€ x 2 = 400€
- Parking aéroport (3 jours de stationnement) : 40€
- Transports en commun : 105€
- Restaurants, cafés et pauses sucrées : 205€
- Logement (si on avait dû en prendre un) : 60€ x 2 nuits = 120€
- Visites : 24€
TOTAL : 894€

On voit que c'est le vol qui prend la plus grosse partie du budget : la moitié quasiment. Il y a sûrement moyen d'économiser là-dessus, surtout que ça dépend fortement de votre ville de départ.
>>> Alors, vous l'imaginiez comment Copenhague? <<<
A bientôt pour de nouvelles histoires et aventures palpitantes,
Clémence + Vincent

Des articles similaires
8 commentaire(s) :

Image de profil de Moietmeszeles
Samedi 11 novembre 2017 à 16:40
Et bien et bien! Le danemark ne faisait pas partie de mes destinations en vue mais après avoir lu votre article j'ai changé d'avis ! Le parc aux cerf, le chateau, Nyhavn où la vue photogénique donnerait des envies de voyage quasi immédiates! En bref, merci pour cette fabuleuse balade
Annuler
Image de profil de Clémence +  Vincent | Le temps se fige
Dimanche 12 novembre 2017 à 20:13
Merci Gaëlle pour ce joli message ! C'est vrai que le Danemark ne fait généralement pas partie de nos destinations de prédilection, on avoue nous les premiers. Méconnu peut-être, à tort on dira, du moins pour Copenhague. Ravis de t'avoir fait changé d'avis car c'est vraiment une ville adorable. ;)
Annuler
Image de profil de Authentik Vietnam
Mercredi 15 novembre 2017 à 11:00
J'adore l'architecture de l'ouest. C'est magnifique!!
Annuler
Image de profil de Clémence +  Vincent | Le temps se fige
Dimanche 19 novembre 2017 à 15:32
Oui il faut reconnaître que ça a un charme fou ;)
Annuler
Image de profil de Freelensers
Mardi 28 novembre 2017 à 11:33
Merci pour cet itinéraire et les bonnes adresses, super article ! Magnifique ! :)
Annuler
Image de profil de Clémence + Vincent | Le temps se fige
Mardi 28 novembre 2017 à 23:34
Merci à vous pour ce message ! Vous y allez bientôt ou vous connaissez déjà ?
Annuler
Image de profil de Corinne - La World Coolture
Vendredi 8 décembre 2017 à 20:40
Ca a l'air vraiment magnifique ! Je ne connais pas les pays nordiques (à part un rapide passage à Amsterdam cette année) et ça donne envie d'en voir davantage ! Mais en été, bien sûr !!
Annuler
Image de profil de Le Caillou aux Hiboux
Dimanche 10 décembre 2017 à 18:32
Wowwww ! L'architecture est juste magnifique, toutes ces couleurs ! Et que dire du parc aux cerfs, superbe... Merci pour ces très belles photos. Ça donne envie à Madame Hiboux d'y aller et Monsieur d'y retourner :)
Annuler
Laisser un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.
Photo de profil
Salut, nous c'est Clémence et Vincent, un couple de toulousains qui a la bougeotte. On partage ici nos instants aux 4 coins du monde ou à côté de chez vous.
Et si ça devenait les vôtres ?
Clémence + Vincent
Suivez-nous sur
Facebook
Instagram
    Rester au courant
    Afin de nous suivre dans nos aventures, inscrivez-vous et vous recevrez un email dès qu'on poste un nouvel article.
    Les derniers articles
    ESPAGNE | SÉVILLE, un concentré de merveilles
    ESPAGNE | SÉVILLE, un concentré de merveilles
    Dimanche 3 décembre 2017
    Un proverbe espagnol dit "Qui n'a pas vu Séville, Ne sait pas ce que c'est qu'une merveille.". Nous voilà donc au cœur de l'Andalousie pour ces 5ème et 6ème journées de notre road-trip en Andalousie pour vérifier ça !
    ESPAGNE | GRENADE, une explosion merveilleuse de cultures
    ESPAGNE | GRENADE, une explosion merveilleuse de cultures
    Mardi 21 novembre 2017
    Grenade fait partie des immanquables andalous, une étape clé qui figure sur tous les guides de voyage sur la région et à laquelle on ne pouvait bien sûr pas échapper lors de notre road-trip en Andalousie. Incontournable !
    DANEMARK | Un grand week-end haut en couleur à Copenhague
    DANEMARK | Un grand week-end haut en couleur à Copenhague
    Dimanche 29 octobre 2017
    On a saisi une occasion pour aller visiter Copenhague sur un grand week-end. On vous emmène dans la capitale danoise entre quartiers colorés, excursions nature et bouffe healthy.

    © Le temps se fige | Blog voyage
    Tous droits réservés | Mentions légales